PLACE DES VOSGES – THÉÂTRE DE POCHE GRASLIN

Mon avis sur Place des Vosges est assez partagé, dans la mesure où chaque élément positif était contrebalancé par un négatif ou inversement durant l’intégralité de la pièce. Je suis ressortie de la représentation un peu déçue, car j’y ai vu de bonnes idées, que ce soit de mise en scène ou d’écriture des répliques des personnages mais le tout était perdu au milieu d’une histoire sans réel intérêt basée sur un certain nombre de clichés.

Place_des_Vosges_350

La pièce se déroule dans un appartement cossu, place des Vosges comme l’indique le titre de la pièce, mais dénué de tout meuble et de décoration. Les deux occupants de celui-ci, qui sont d’ailleurs frères, ont dû vendre l’intégralité de leurs biens afin de subvenir à leurs besoins. L’un des deux va ramener chez eux une femme, tombée inanimée dans ses bras, ce qui va changer en partie la relation entre les deux frères mais aussi leur vision du monde qui les entoure.

La pièce tente d’aborder des sujets sensibles tels que la tentative de suicide ou encore le RSA et le chômage mais le fait assez maladroitement. Tenter de faire passer un message et sensibiliser un public grâce à l’humour est une chose louable, mais lorsque l’objectif est uniquement de tourner en dérision ce genre de thème, on arrive sur un terrain glissant dépourvu d’intérêt à mon sens et qui ne fait pas vraiment rire.

Place_des_Vosges_photo3

Attardons-nous à présent sur les personnages : la relation entre les deux frères ainsi que son évolution est intéressante même si j’ai eu du mal avec certains aspects de celle-ci. Ils sont bien différents et n’ont pas réellement de point commun si ce n’est celui d’avoir les mêmes parents. Le personnage féminin se contente quant à elle d’être cruche au possible, aguicheuse et fort peu intéressante. Elle est de plus assez peu développée comparé à ses comparses, ce qui m’a clairement fait sourciller.

Ce qui me chagrine, c’est que les comédiens ne sont pas mauvais ; ils sont expressifs et se donnent à fond sur scène pour nous transmettre l’énergie qui les anime. J’ai particulièrement aimé l’interprétation mais aussi l’écriture du personnage de Jean et je pense que c’est d’ailleurs le principal point fort de la pièce : il est drôle et touchant et je pense que c’est de loin le mieux écrit et le plus développé des trois.

Place_des_Vosges_photo2

Je suis donc assez mitigée et en demi-teinte, cette pièce ne m’ayant pas marquée plus que cela dans la mesure où elle n’est pas passionnante et où j’ai l’impression d’avoir déjà vu quelque chose de plus ou moins similaire dans Surprise : partie !, pour ne citer qu’elle. De belles répliques et quelques jeux de mots bien trouvés viennent remonter le niveau, en plus du jeu des comédiens, mais le tout reste assez moyen.

Place des Vosges, pièce écrite et mise en scène par Philippe ELNO et interprétée par Olivier GUÉRY, Sophie ROGER et Pascal LÉVÊQUE au Théâtre de Poche Graslin, spectacle joué du 12 au 14 mars 2020 à 19h. Pour plus d’informations concernant les tarifs ou la manière de vous y rendre, je vous renvoie directement vers le site internet du Théâtre de Poche Graslin. Si vous n’êtes pas sur Nantes, pas de panique, la pièce se joue peut-être prochainement à proximité de chez vous. Les images utilisées dans cet article ne sont présentes que pour illustrer mon propos et restent la propriété de leurs auteurs respectifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s