LES UTOPIALES 2018 : JOUR 1/5

Si vous avez loupé les épisodes précédents :

Le festival des Utopiales est enfin de retour ; cinq jours consacrés à la Science-Fiction en plein cœur de Nantes : le rêve ! Comme l’an passé, je vous embarque avec moi pour vivre comme si vous y étiez ce que je considère comme l’un des meilleurs festivals de la région. Si vous avez la possibilité, le mieux est encore de venir le vivre, sinon rendez-vous sur ma page Instagram pour suivre le festival en direct.

IMG_0959

Pour ce premier jour, comme vous vous en doutez, le programme était déjà bien chargé. J’ai commencé cette dix-neuvième édition par la leçon du président sur la téléportation, comme tous les ans finalement. Elle a été enregistrée par actuSF et sera donc (ré)écoutable sous peu. Roland Lehoucq a tenté de vulgariser au maximum, mais ma voisine avait vraiment du mal à comprendre, donc je pense qu’elle n’était pas forcément accessible à tous. La conférence était malgré tout vraiment intéressant, faisant référence à un grand nombre de films traitant la question.

IMG_0903

Pour rester dans le thème, j’ai poursuivi avec la projection de La mouche de David Cronenberg, qui fait partie de la liste des rétrospectives. Le synopsis relate la fusion entre une mouche et un humain, suite à la téléportation de ceux-ci. Ce film est vraiment très intéressant, de part le sujet traités et les conséquences possibles de telles expériences. Il mêle la Science-Fiction à des passages plus gores, qui sont vraiment peu ragoutants malgré des effets spéciaux, des maquillages et des costumes vraiment datés : 15/20.

Cine Retro La Mouche

J’ai ensuite changé de salle de projection pour découvrir le premier long-métrage de la compétition internationale : Frontier de Dmitry Tyurin. J’ai vraiment beaucoup aimé ce film, qui allie science-fiction et reconstitution historique. Je vous en avais déjà parlé dans mon article concernant le programme du festival, parmi les films que j’attendais le plus, et je peux vous assurer que je n’ai pas été déçue. Les films russes présentés aux Utopiales sont très souvent de grande qualité, et celui-ci ne déroge pas à la règle ; l’an passé, c’est d’ailleurs l’un des deux films russes de la sélection qui a gagné le prix du jury. Un très bon film que je vous encouragerais à voir s’il avait un distributeur en France ou même en Europe, ce qui n’est actuellement pas le cas : 17/20.

Cine Long Frontier

Retour aux rétrospective avec Au-delà du réel de Ken Russell. J’ai eu plus de mal avec ce film, qui part dans un délire de drogues psyché que j’ai assez difficilement réussi à suivre. C’est un film contemplatif que j’ai été heureuse de découvrir mais qui ne fera sûrement pas partie pour moi des films marquants de cette édition : 11/20.

Cine Retro Au dela du réel

Quatrième film de la journée et deuxième de la compétition internationale, Lifechanger de Justin McConnell a été pour moi une belle découverte. Le personnage principal doit changer régulièrement de corps s’il ne veut pas mourir, mais doit au préalable tuer ses hôtes. Tout se complique lorsqu’il tombe amoureux d’une jeune femme… Le film n’est pas trop gore, bien moins que je ne le pensais en tous les cas, ce qui est plutôt positif. Une réflexion intéressante sur le temps qui passe, la vieillesse, et la lassitude de sa propre vie : 14/20.

Cine Long Lifechanger

J’ai terminée cette première journée avec une dernière projection faisant elle aussi partie de la compétition internationale : Perfect d’Eddie Alcazar. Mais comme l’heure de début de la séance à été décalée d’une demi-heure, j’en ai profité pour faire le tour des expositions, pratiquement vidées de visiteurs à cette heure-ci. Voici une petite sélection des œuvres qui m’ont le plus marquées au détour des différentes expos :

Revenons à présent à Perfect, qui n’était pas très très bien. Il y a beaucoup de passages que je n’ai pas compris, il n’y a pas d’intrigue, pas d’action, et ce n’était finalement ni très intéressant ni même captivant. Cependant, la photographie était magnifique, et heureusement parce que c’était la seule chose à laquelle j’ai réussi à m’accrocher pour ne pas décrocher : 9/20.

Cine Long Perfect

La première journée du festival touche à sa fin, je vous donne rendez-vous demain pour la suite !

7 réflexions sur “LES UTOPIALES 2018 : JOUR 1/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s