[EXPOSITION] OUTSIDE DE DANIEL FIRMAN

Daniel Firman a investi le sous-sol du carré Feydeau, en face de la place du Bouffay, dans le cadre de la septième édition du Voyage à Nantes. Il nous emmène dans son univers, et nous fait découvrir cinq de ses œuvres. Je vous fait visiter ?

Ce qui marque en premier, en descendant les escaliers, ce sont les néons de Something Strange Happened Here. L’œuvre est tellement imposante (3,5 mètres de haut pour 62 mètres de long) qu’elle éclaire à elle seule la quasi totalité de l’exposition, et qu’elle ne rentre même pas sur une seule photo. Pièce la plus récente de l’exposition puisque créée en 2017, Something Strange Happened Here est à la base destinée pour l’extérieur, et prendra place après l’été le long de la base sous-marine de Bordeaux.

La deuxième œuvre de l’exposition a pour nom Luxman. Elle réunit les deux meilleures choses de l’univers : la musique et la bière, que demander de plus ? On a un tourne-disque sur lequel est posé un verre de bière, mais c’est ici la plate-forme en dessous qui tourne à la vitesse d’un 33 tours. Cet effet d’inversion change la manière de voir l’objet, et démontre que tout n’est toujours question que de point de vue et de relativisme.

IMG_9257

Dry Wash est la troisième pièce de l’exposition, cachée au fond derrière une cloison. Elle est composée d’un lave-linge et d’un sèche-linge posés l’un sur l’autre, ainsi que de néons. L’artiste utilise ces machines de la vie quotidienne comme le « ready made » de Marcel Duchamp. Les néons sont en tous les cas un motif récurent chez l’artiste depuis plusieurs années, car cette œuvre est la plus ancienne de l’exposition et date de 2009.

IMG_9252

Drone Project est une œuvre que l’on découvre tout d’abord par le son qui en émane, et que l’on entend à travers toute l’exposition ; Daniel Firman fait ainsi travailler l’imagination du public, qui ne sait pas réellement à quoi s’attendre jusqu’à son arrivée devant l’œuvre. On y voit alors des guitares qui tournent en jouant chacune une unique note, et qui tournent chacune à une vitesse différente.

La cinquième et dernière œuvre de l’exposition, Le Feu, est pourtant la première que j’ai vue en arrivant. Située à gauche de l’escalier, elle est constituée de buches faites en bronze, et d’une machine à fumée au milieu qui donne l’impression d’avoir un vrai feu sous les yeux. Allier l’art contemporain à l’invention du feu qui est la première illumination de génie de l’humanité fait l’effet d’une combinaison entre deux choses totalement opposées, ce qu’elle est finalement.

IMG_9237

D’autres articles dédiés au Voyage à Nantes arrivent sous peu sur le blog. En attendant, je vous invite à retrouver d’autres photos sur la page Instagram des Chroniques d’une Nantaise. Toutes les photos présentes dans l’article ont été prises par mes soins.

2 réflexions sur “[EXPOSITION] OUTSIDE DE DANIEL FIRMAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s