Santetsu

img_4955

En tant qu’amateur de manga, et grande lectrice, j’aime fouiller les rayons en quête de nouveauté. Je suis récemment tombée sur Santetsu de Koji Yoshimoto, et le concept m’a plu : un manga tiré d’une histoire vraie, pour ne pas oublier le séisme et le tsunami de 2011.

Il témoigne de ce qu’ont vécu les personnes sur places, après le séisme, l’état d’esprit dans lequel elles étaient, la volonté qui les a poussés à tout reconstruire, l’entraide dans ces villes et ces villages détruits.

Le sous titre du livre Santetsu – 11 mars 2011 – Après le cataclysme, ainsi que l’image de la première de couverture nous montrent l’impact qu’un tel événement a eu sur les populations locales.

Ce manga est un très beau témoignage : l’auteur s’est rendu sur place pour rencontrer les sinistrés, leur parler, et ça se sent. On a vraiment l’impression d’y être (enfin presque) et que les dialogues se déroulent devant nous.

À la fin du livre, on a quelques photos qui ont été prises après le drame, sur lesquelles on peut voir les paysages tels qu’ils sont dessinés, et certaines personnes impliquées dans le récit. Ces documents d’archives nous confortent dans le sentiment réaliste du manga.

L’auteur choisit de se concentrer sur la ligne de chemin de fer qui passe près du littoral, sa reconstruction, ses employés. Reliant les différentes villes alentour, ce train est un symbole de vie, d’échange entre les habitants, et un vecteur de sociabilité.

17/20 : je vous le conseille vraiment, lecteur régulier de mangas ou non.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s