SPACESONGS PAR LE COLLECTIF ALAMBIC’ AU THÉÂTRE FRANCINE VASSE

J’adore la science-fiction, mais je dois avouer voir bien plus de films de ce genre que de spectacle vivant. J’étais donc on ne peut plus heureuse de découvrir dans la programmation du théâtre Francine Vasse Spacesongs, une pièce prenant place en 2057 à l’heure du premier voyage extrasolaire.

Comme beaucoup d’oeuvres d’anticipation, cette pièce nous parle d’abord de notre monde actuel et fait état de ce que pourrait être le futur en partant de notre présent. C’est ainsi que les événements survenus entre 2020 et 2057 nous semblent à la fois étonnants mais aussi malgré tout plausibles.

Les relations humaines dans cette pièce sont aussi complexes qu’elles ne le sont déjà et témoignent donc de problématiques relativement actuelles. Une des principales questions soulevées par Spacesongs est celle de la musique comme langage universel, ce que je trouve fort a propos.

J’ai énormément aimé la manière dont la pièce est écrite, à plusieurs voix. Certaines scènes sont jouées, d’autres narées par un comédien et illustrées par un autre. La mise en scène est aussi fort intéressante, le plateau symbolisant divers espaces éloignés pour certains, plus proches pour d’autres mais rassemblés malgré tout en un même espace.

Cette version de Spacesongs n’est à l’heure actuelle qu’une étape de travail, bien que déjà relativement aboutie selon moi et la version finale, que j’ai très clairement hâte de découvrir, sera jouée en 2022. Il va donc falloir s’armer d’ici-là d’un peu de patience…

Spacesongs, une pièce écrite et mise en scène par Anthony Breurec et interprétée par Norman Barreau-Gély, Adeline Chagneau, Élodie Colin, Mickaël Freslon et Géraldine Masquelier au Théâtre Francine Vasse, spectacle joué les 12 et 13 octobre 2020 à 19h. Pour plus d’informations concernant les tarifs ou la manière de vous y rendre, je vous renvoie directement vers le site internet du Théâtre Francine Vasse. Si vous n’êtes pas sur Nantes, pas de panique, la pièce se joue peut-être prochainement à proximité de chez vous. Je vous invite d’ailleurs à aller consulter le site internet du collectif Alambic’ pour en savoir plus. Les images utilisées dans cet article ne sont présentes que pour illustrer mon propos et restent la propriété de leurs auteurs respectifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s