[LA CRITIQUE FILMIQUE] THE SHAPE OF WATER

Bonjour à toi qui attend un nouvel article sur ce blog depuis cinq mois. Tu dois te demander ce que j’ai bien trouvé de mieux à faire qu’écrire pendant tout ce temps… et bien plein de trucs figure toi ! Et même si j’ai été absente ici, je suis restée active sur mes pages Facebook et Instagram. Trêve de bavardages, entrons dans le vif du sujet !

La_Forme_de_l_eau

The Shape Of Water ou La forme de l’eau en français est le dernier film de Guillermo Del Toro, sorti dans nos salles le 21 février dernier. C’est un conte d’amour moderne et fantastique, se déroulant dans les années 60, et mettant en scène une femme de ménage muette et une créature aquatique. Comment ça tu le sens mal ? Mais non t’inquiète, ça va bien se passer.

shapew2

J’ai découvert l’univers de Guillermo Del Toro avec Le Labyrinthe de Pan quand j’avais une douzaine d’années, et j’ai été très fortement marquée par une scène dans laquelle un homme se fait amputer la jambe… Alors on n’y voit rien, soyons bien d’accord, mais le cut au noir avec le cri perçant suffisent amplement à donner le ton. Le film se passe pendant la seconde guerre mondiale, ce qui n’aide pas au niveau des conditions sanitaires, mais l’amputation à la scie, encore aujourd’hui, me donne des sueurs froides rien que d’y penser.

le_labyrinthe_de_pan8

Et puis il y a eu Pacific Rim. Sorti en 2013, ce film s’apparente plus aux blockbusters hollywoodiens qu’à un film de genre. Soyons bien d’accord, j’adore Pacific Rim ! Tu as vu Pacific Rim ? NON ? Vois Pacific Rim ! Il fait partie de mes films préférés de la décennie, autant te dire qu’il m’a réconciliée avec le réalisateur, et plutôt deux fois qu’une. Et la musique MON DIEU, quelle BO ! Tiens, c’est cadeau :

Et tout ça pour dire ? Ah oui, The Shape Of Water ! Mon avis était donc quelque peu partagé avant mon visionnage, et ce n’était donc pas franchement gagné. J’ai hésité un moment avant d’aller le voir, mais la curiosité a fini par l’emporter sur l’appréhension, et c’est donc pleine d’entrain que je me suis rendue dans mon cinéma préféré.

the-shape-of-water-photo-sally-hawkins-996357

Et c’était cool ! J’ai passé un bon moment de cinéma, même si je suis ressortie de là un peu secouée je t’avoue. Du coup pour le film familial on repassera, mais dans le style fantastique et film de genre avec du budget (oui je viens de dire film de genre avec du budget, kestuvafair ?), y a de quoi s’en mettre plein les mirettes ! Du coup si tu es là juste pour savoir si tu peux voir ce film, vas y, fonce Coco ! Et si tu veux plus de détails, pas de panique ça arrive…

la-forme-de-l-eau.20180104015647

La créature aquatique de The Shape Of Water, qui pourrait d’ailleurs être rapprochée du faune du Labyrinthe de Pan, est considérée comme un monstre fantastique, mais avec une forme et des comportements très humains. Le film aborde par là des thèmes comme la cause animale et humaine, les conditions de vie, les droits de vie ou de mort que certaines personnes prennent sur d’autres ou sur des animaux, mais aussi la beauté, et la remise en question des critères modernes qui ne sont peut-être pas si universels.

sally-hawkins-and-doug-jones-in-THE-SHAPE-OF-WATER

Ce film est donc une ode à l’acceptation de soi et des autres tels qu’ils sont. Le handicap est très bien traité, étant un des éléments centraux du film mais sans le dramatiser ou s’apitoyer sur le sort de l’héroïne, Elisa. Mention spéciale à l’actrice Sally Hawkins qui incarne ce rôle, qui a appris la langue des signes pour l’occasion, et qui sublime le personnage. Tous les acteurs du film sont d’ailleurs excellents, si tu veux un argument de plus pour aller le voir, fonce ! Le film se termine sur une note positive en nous prouvant que l’amour est plus fort que tout, ce qui en fait une morale assez classique, mais tellement bien exprimée.

la-forme-de-l-eau-photo-sally-hawkins-1004721

The Shape Of Water met mal à l’aise car il nous confronte à ce que nous méconnaissons, et à des sujets parfois tabous. Il questionne en remettant en question des codes établis dans notre société, et qui nous semblent juste naturels. Ce film est beau, les images sont magnifiques, les scènes sont tantôt stressantes, tantôt tristes, et même parfois drôles, ce qui en fait un film complet et de qualité. À voir : 5/5.

Les images utilisées dans l’article sont la propriété de leurs auteurs respectifs.

Une réflexion sur “[LA CRITIQUE FILMIQUE] THE SHAPE OF WATER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s