[LA CHRONIQUE CULTUR’ELLE] DÉCEMBRE 2017

2018 est là. Mais avant de dire au revoir à 2017, petit point culturel sur cette fin d’année. Qui dit décembre dit Noël et retour sur notre barbu préféré sur le petit comme sur le grand écran. Après avoir vu la bande-annonce, j’attendais fortement de voir Santa et Cie, et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue.

La magie de Noël est présente dès le début et je suis retombée en enfance le temps du film. Les blagues sont drôles, bien que le film soit confronté au problème de la plupart des œuvres familiales : faire en sorte qu’il soit accessible pour les enfants, mais que les adultes y trouvent aussi leur compte ; à plusieurs moments, j’ai trouvé que les remarques étaient plus pour adultes que pour enfants. On retrouve dans le casting pas mal d’invités ou de têtes d’affiche, et les blagues et l’humour sont vraiment actuels. Un bon divertissement de Noël so 2017 : 4/5.

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Le crime de l’orient express a été une véritable découverte pour moi, dans la mesure où je n’avais pas lu le livre avant le visionnage et où c’était mon premier Hercule Poirot. Et j’ai bien aimé. Je ne m’attendais pas vraiment à ce twist final, et ça me donne à la fois envie de découvrir le livre original d’Agatha Christie, et les autres aventures de notre détective (cinématographiques ou littéraires) : 4/5.

Le_Crime_de_l_Orient_Express

J’ai vu le premier Jumanji, enfin l’original car c’est un remake « moderne », lorsque j’étais enfant, mais je n’en ai plus vraiment de souvenirs ; il m’est donc assez difficile de les comparer. Cette nouvelle version est clairement destinée à un public d’ados, et il n’y avait d’ailleurs presque que cela dans la salle.

J’avoue avoir rigolé aux blagues, mais les personnages sont caricaturaux au possible, et le seul un minimum intéressant est (! attention spoiler !) le pilote qui les rejoint au milieu du film et qui est joué par Nick Jonas. Mais ayant grandi avec la série Jonas sur Disney Channel, et le film Camp Rock qui a déjà 10 ans (mon Dieu le coup de vieux !), mettre un autre nom sur le visage de Nick Jonas m’était juste impossible, ce qui m’a légèrement sorti du film je vous l’avoue. Un divertissement sympathique, mais qui ne casse pas trois pattes à un canard : 2/5. INTHEPANDA en a fait une très bonne critique si vous voulez un avis plus détaillé.

Jumanji-Welcome-to-the-Jungle-2017-movie-poster

J’adore ce film ! Coco est le dernier Pixar en date, et WHAOU ! Déjà on en prend plein les yeux, c’est coloré, les dessins sont magnifiques, et les thèmes abordés tels que l’oubli, la famille et son importance, ou même le pardon sont juste tellement bien traités. On m’avait prévenue, mais l’émotion est belle et bien présente, et il est difficile de ne pas verser sa petite larme. Les chansons sont superbes, et la musique étant un des thèmes du film, elles font partie intégrantes de la narration et ne sont pas là « juste » pour mettre une chanson. Un des films que j’ai préféré de cette année, clairement : 5/5.

Coco_Payoff_IG_Jpeg_v7-1

Passons à présent aux livres, en commençant par Le Jardin des Épitaphes – Celui qui est resté debout de Taï-Marc Le Thanh, roman jeunesse de science-fiction que j’ai acquis lors du festival des Utopiales édition 2017. L’histoire se déroule dans un futur post-apocalyptique, dans lequel notre héros, accompagné de son frère et de sa sœur, entreprend un voyage pour retrouver ses parents. Premier tome d’un diptyque que j’ai vraiment bien apprécié, j’ai hâte de commencer la seconde partie des aventures d’Hypoténuse, Poisson-pilote et Double-peine.

« Finalement la fin du monde, c’est le pied »

Le Jardin des Épitaphes

Ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les réactions des personnages vraiment humaines et réalistes. Certains passages paraissent un peu trop logiques ou des détails n’apparaissent que pour faire avancer l’intrigue, mais cela ne m’a pas empêché de rester plongée dans l’histoire. Un roman jeunesse prenant et captivant, avec des touches d’humour bien placées, qui nous fait réfléchir plus particulièrement sur l’évolution de l’espèce humaine : 4/5.

9782278085569_h430

Ce mois-ci est sorti le tome 2 d’Isabella Bird, femme exploratrice de Taiga Sassa. J’avais beaucoup aimé le premier tome, et je me suis donc empressée d’acheter la suite le jour de sa parution. J’ai retrouvé avec une joie non dissimulée Isabella, jeune femme partie seule visiter le Japon à la fin du XIXème siècle, ainsi qu’Ito, son guide-interprète. Rien de bien nouveau dans ce volume, qui poursuit les péripéties de notre aventurière allant de rencontres en découvertes. Je l’ai cependant déjà relu, et appris pas mal de choses sur les coutumes et la vie des habitants au Japon à cette époque. Je ne sais pas encore quand sortira la suite, la date n’ayant pas été communiquée à ce jour. Pour ce deuxième tome : 5/5.

Isabella-Bird-femme-exploratrice

Comment maximiser (enfin) ses vacances de Anne Percin, est le quatrième et dernier tome (paru à ce jour) des aventures de Maxime Mainard. Toujours aussi drôle et décalé, notre (anti)héros enchaîne les bêtises innocentes, qui nous font parfois presque penser qu’il le fait exprès. J’ai découvert les premières aventures de Maxime lorsque j’étais au collège, alors je me suis relu l’intégralité de la série avec la sortie du dernier tome ; mais même avec 7 ans de plus, je trouve Maxime et ses amis toujours aussi attachants. On en redemande ! 5/5.

Comment-maximiser-enfin-ses-vacances

Je poursuis avec une bande-dessinée que j’ai découvert par hasard dans ma bouquinerie préférée, Marche ou Rêve de Laurel et Elric. Qu’en dire ? J’ai tout d’abord beaucoup aimé les dessins, et le personnage principal que l’on suit lors d’une semaine chez sa grand-mère. Harold a 19 ans, âge auquel on n’est plus un enfant, mais pas encore tout à fait un adulte. Et j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur arrive à nous le faire comprendre et ressentir, il semble tout simplement perdu. Par contre, certaines de ses (ré)actions sont assez incompréhensibles, ce qui m’a un peu sorti de l’histoire : 3/5.

Marche-ou-reve

2011 : Les Tubes en France de raf : commençons la sélection de vidéos YouTube avec de la musique. C’est un mix des chansons sorties en 2011 donc il y a 6 ans. J’en avais carrément oublié certaines qui me paraissent bien plus anciennes, mais pour d’autres j’ai l’impression qu’elles sont bien plus ressentes. Petit instant nostalgie donc :

ART et FÉMINISME : Women House à la Monnaie de Paris de NART l’art en 3 coups de pinceau : avec ce reportage en direct de l’exposition, NART nous explique les divers œuvres imaginées par plusieurs artistes, sur la cause féminine et le rapport des femmes à leurs maisons. Très intéressant, surtout quand on ne peut pas toujours se déplacer pour voir les œuvres de nos propres yeux.

Représentation et légitimité : comment être un bon allié ? de Laurent VLOG : pour le calendrier de l’avant de la chaîne Vivre Avec, Laurent de la chaîne Point de vue social #PDVS a tourné une vidéo sur la légitimité à parler d’un sujet lorsque l’on n’est pas directement concerné, et c’est très intéressant ! Comment faire alors pour mettre en avant un sujet qui nous tient à cœur ? Solution ci-dessous :

Le Jeu de la Vie — Science étonnante #49 de ScienceEtonnante : je trouve impressionnant ce qu’il est possible de faire avec une programmation et des règles « simples ». De quoi s’en mettre plein les yeux !

ART et RAPPORT AU CORPS : la diversité des physiques de NART l’art en 3 coups de pinceau : deuxième vidéo à la fois du calendrier de la chaîne Vivre Avec et de la vidéaste NART présente dans cette review. Elle nous parle ici de la manière dont l’art lui a en partie permis d’accepter son corps tel qu’il est, et c’est vachement cool !

Le vaccin – 41 – e-penser de e-penser : vidéo très intéressante qui m’a beaucoup appris sur le sujet, avec une interview d’un scientifique calé sur le sujet et qui nous évoque des faits concrets, à voir !

MISSION ROHINGYA – Seb la Frite de SEB : j’hallucine souvent lorsque j’entends que la générosité n’est plus présente de nos jours, ou que les jeunes ne savent pas s’engager dans des projets qu’ils sont capables de mener. Cette vidéo nous prouve le contraire, et ça fait du bien. De plus, voir la réalité que vivent ces populations en images, c’est encore autre chose que de le lire. Alors continuons de faire bouger le monde et les mentalités, et d’agir pour des causes qui nous sont chères, même à notre échelle !

LES FILIÈRES S, ES ET L BIENTÔT SUPPRIMÉES ? On fait le point ! de HugoDécrypte : Le gouvernement envisage de faire de sérieuses modifications dans les lycées, et dans la manière d’enseigner, en se rapprochant peut-être plus de ce qui est proposé dans d’autres pays telle que l’Allemagne. Hugo nous explique tout en détail, et ça éclaire pas mal de points sur le sujet.

LQC – Comment retenir les décimales de Pi ? Ft. Fabien Olicard de Le Tatou : j’ai trouvé cette manière de retenir des informations vraiment fascinante. Pas grand chose à dire de plus, mais jetez-y un oeil si la mémoire et le fonctionnement du cerveau vous intéressent.

La Veillée #24 – Joachim Roncin de La Veillée : Savez-vous d’où vient le slogan « Je suis Charlie » ? Découvrez ci-dessous l’histoire racontée par celui qui l’a vécue, et tout ce qui en a découlé.

Nouvelle année, nouvelle rubrique. Attaquons nous à présent aux séries de tout type, et sur lesquelles j’ai quelque chose à dire en particulier. Pour ce mois-ci, j’aimerais vous parler de Vidéo Game High School, disponible sur Netflix et sur YouTube. Alors la série est clairement destinée à un public d’adolescents, et commence un peu de manière banale.

Mais ce qui m’a ici intéressé, c’est tout d’abord le sujet du jeu vidéo, et d’une école où l’on apprend à devenir pro-gamer (joueur professionel de jeu vidéo, NDLR) ; c’est un sujet que je n’ai pas beaucoup vu, ou du moins traité de cette manière.  On y voit aussi la réalité d’un jeune qui doit travailler en parallèle de ses cours afin de payer ses études, ce que l’on voit rarement dans un univers souvent tout rose.

La série reste malgré tout assez prévisible, mais je trouve les personnages relativement développés, et la thématique du deuil abordée dans l’un des épisodes est plutôt bien amenée. Pour sa touche de fraîcheur et de nouveauté dans le paysage des séries pour ados, je vous encourage à jeter un œil à Video Game High School : 4/5.

PosterDesignVGHS_edit

Les images utilisées dans cet article ont pour unique objectif d’illustrer mes propos, et restent donc la propriété de leurs auteurs respectifs.

 

3 réflexions sur “[LA CHRONIQUE CULTUR’ELLE] DÉCEMBRE 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s