Les Utopiales 2017 : Jour 5/5

Si tu as loupé les épisodes précédents, voici de quoi te rattraper :

Dernier jour du festival ouvert au public de cette édition 2017, que j’ai commencé par la projection de It’s such a beautiful day, un film d’animation que je qualifierais de minimaliste. Les dessins sont très simples, en noir et blanc et trais fins. Triste et troublant, il m’a effrayé sur ce que peut être la maladie et la fin de vie : 10/20.

It_s_Such_A_Beautiful_Day

C’est arrivé demain fait partie du patrimoine des films de science-fiction sur le thème du temps. Datant de 1944, il a gardé son charme d’époque, le scénario est bon tout comme le jeu d’acteurs. J’ai beaucoup aimé : 18/20.

c-est-arrive-demain-1944-05-g

J’ai poursuivi avec La jetée de Chris Marker, un grand classique mais que je n’avais jamais eu l’occasion de visionner. Il est assez court étant donné qu’il ne dure que vingt-huit minutes, et il est uniquement fait avec des photos et une voix off qui parle derrière et narre l’histoire. C’est la première fois que je vois un tel concept, et je suis contente de l’avoir découvert pour cela, mais sans plus pour moi : 13/20.

20193648.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Avant-dernier film de cette édition, j’ai pu découvrir L’effet papillon, dans lequel le personnage principal vit plusieurs existences différentes en fonction des choix qu’il fait durant son enfance. Cependant, il se souvient de tout, et les souvenirs s’empilent donc dans sa mémoire. Les carnets intimes dans lesquels il raconte sa vie lui permettent de retourner dans le passé, en ce remémorant la scène. Il change alors un détail, mais qui a de lourdes répercussions à chaque fois sur son existence actuelle. Un film brillant que je conseille fortement : 18/20.

18373133

Je suis sortie de la salle en plein milieu du concours de Cosplay, et j’ai donc pu assister à la fin des performances ainsi qu’à la remise des prix.

IMG_5747IMG_5768

Pour terminer cette édition, j’ai vu Perfect Blue, un animé japonais projeté dans le cadre de la journée manga-tan. C’est à l’origine un roman qui devait être adapté en live action, mais suite à un tremblement de terre ayant détruit le studio, il a été décidé de le transformer en film d’animation. Relatant la réalité et les épreuves vécues par une pop-star qui met fin à sa carrière pour devenir actrice, le film est cru et presque choquant. J’ai eu du mal à distinguer les parties du scénario où le personnage principal jouait un rôle dans la série, lorsqu’elle rêvait et sa vraie vie. Film prenant mais assez confu : 10/20.

q88v4wj6qEeAcIQL3Qo78FdnYw6-0

C’est ainsi que s’achève cette dix-huitième édition du festival des Utopiales, que j’ai déjà hâte de retrouver l’an prochain. En attendant, d’autres articles sur le festival arrivent bientôt sur le blog. Le thème des Utopiales 2018 a été annoncé lors de la cérémonie de remise des prix, et sera donc CORPS.

Toutes les images extraites d’œuvres sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Quant aux photos, elles ont été prises par mes soins. Si tu veux en voir d’autres, c’est ici que ça se passe.

4 réflexions sur “Les Utopiales 2017 : Jour 5/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s