Exposition Lignes Dissonantes

Ce lundi 16 janvier, j’ai été visiter l’exposition « Lignes Dissonantes » de Aurélie Poux et Mélina Mauberret à l’atelier Alain Lebras.

Tout d’abord, concernant le lieu, c’était personnellement la première fois que j’y allais. C’est une petit galerie qui se trouve à proximité de la chapelle de l’immaculée, non loin du château des ducs de Bretagne et de la cathédrale.

C’est un lieu assez accueillant, et qui a du charme. Avant d’être une galerie d’exposition, ce lieu était un atelier que l’artiste a choisi par la suite de léguer à la ville de Nantes. Il est actuellement prêté pour une durée d’un mois pour divers expositions, mais il faut tout de même compter un an et demi d’attente environ.

Il n’y a pas de programmation en tant que telle. Chaque artiste ou collectif a le lieu pour un mois, il peut y faire ce qu’il souhaite, et même choisir les horaires d’ouverture. Il est donc difficile de savoir ce qu’il s’y passe, et quand. Cependant, la galerie a une page facebook sur laquelle les informations peuvent être relayées.

Quant à l’exposition en elle-même, nous avons eu la chance d’avoir une visite guidée, ainsi que la galerie d’ouverte pour notre petit groupe uniquement. Nous étions donc libres discuter avec les artistes, d’interagir avec elles, de leur poser des questions en direct au fil de la visite.

Lignes dissonantes, c’est donc deux artistes, deux jeunes femmes qui se sont connues à l’école des beaux arts, et qui ont souhaité confronter leur travail. L’une, Mélina, fait des dessins plutôt abstraits, jouant avec les superpositions de formes géométriques, les lumières, les contrastes. L’autre, Aurélie, a un coup de crayon bien plus précis, fait des dessins très réalistes. L’une cherche à s’éloigner du réel, l’autre à s’en rapprocher.

Les deux artistes sont pour moi complémentaires, et cette exposition commune assez réussie. C’est la première fois qu’elles exposent ensemble, bien qu’elles soient très amies depuis leurs études communes.

Pour moi, la présentation par les artistes était un vrai plus pour la compréhension des œuvres. J’avoue avoir eu plus de mal avec la partie abstraite de prime abord, mais finalement je pense que j’aime autant les deux. La confrontation, la comparaison, et la proximité des œuvres dans leurs différences m’a bien plu.

Nos deux dessinatrices, qui touchent aussi à d’autres matériaux et arts (sculpture, photo, …) était très accessibles. Voici un petit aperçu de leurs travaux, d’autres photos sont à retrouver sur la page Instagram.

L’exposition est ouverte jusqu’au 28 janvier, n’hésitez pas à aller y faire un tour !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s