YVES-NOËL GENOD INVESTIT DANCE-PARK AU LIEU UNIQUE

Imaginé par Olivia Grandville, et ayant pour ambition d’offrir un grand espace de liberté aux artistes, Dance-Park est avant tout, de manière pragmatique, une sorte de skate-park géant en bois. Ce lieu de création artistique imaginé au sein même du Lieu Unique accueillera une dizaine d’artistes en résidence pour une durée d’une semaine, avec des restitutions publiques de la création chaque jeudi et vendredi à 19h.

50964382_586685855130347_5328823536838508544_n

C’est Yves-Noël Genod qu’Olivia Grandville a choisi d’inviter pour cette première semaine de résidence, et j’ai eu la chance d’assister hier soir à la répétition générale du spectacle. Je dois dire que la proposition était assez particulière, mais fort intéressante pour quiconque apprécie ce style de performances.

Tout d’abord, on peut apprécier le fait que le spectacle ait été créé entièrement sur place, étant donné l’architecture du lieu et ses possibilités. Les pentes servent de supports à des jeux de glissades ou d’escalade, les « coulisses » se trouvent sous la scène, et le résultat est à la fois intrigant, recherché et étonnant.

Le public étant installé directement sur scène, si je puis m’exprimer ainsi, les artistes sont obligés de composer avec ces contraintes. En tant que spectatrice, j’ai vraiment eu l’impression d’être partie intégrante du spectacle, de vraiment le vivre, sentiment renforcé par la proximité physique avec les interprètes.

50955203_1031803850354649_1766353051926396928_n

Le nu fait partie intégrante du spectacle, et j’ai même cru en arrivant être dans les loges en voyant les artistes. Cependant, les corps sont mis en valeurs, tout comme la beauté de chacune des femmes aux formes et physiques très différents : un beau message d’acceptation de soi.

Ce spectacle est pour moi malgré tout assez absurde : il ne raconte pas une histoire en particulier, les artistes passent sur scène, en ressortent, et interagissent rarement les uns avec les autres ce qui donne l’impression que chacun fait plus ou moins ce qu’il veut. Les tenues et accessoires n’ont pas forcément de sens, et surtout aucun lien les uns avec les autres, mais c’est ce qui fait aussi parfois sourire.

Proposition d’Yves-Noël Genod pour Dance-Park jeudi 31 janvier et vendredi 1er février au Lieu Unique.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s