ARRÊTER SA LECTURE EN COURS

Il arrive régulièrement que l’on commence un livre sans trop savoir à quoi s’attendre, sans connaître l’auteur ou même le résumé, et donc de s’apercevoir au bout de plusieurs pages voir de plusieurs chapitres qu’il ne nous convient pas. Que le problème vienne d’une difficulté à s’attacher aux personnages, de descriptions trop ou pas assez détaillées ou d’une plume peu fluide, les raisons peuvent être multiples.

Comme beaucoup, je me suis souvent forcée à poursuivre une lecture en cours par respect pour l’auteur, pour ne pas culpabiliser de l’avoir arrêté avant la fin, ou pour ne pas avoir dépensé quinze euros pour rien. Mais ce temps est révolu !

Non, je n’ai pas gagné au loto et peux m’offrir tous les livres que je souhaite ; je n’ai pas non plus envoyé bouler tous mes principes, et le mot respect fait toujours parti de mon vocabulaire. J’en ai simplement eu marre de culpabiliser de faire ce que je voulais de mon temps libre.

La lecture est pour moi un plaisir, un hobbie, une passion peut-être même, et donc à partir du moment où elle se transforme en contrainte, elle sort de ce cadre. J’aimerais prendre des exemples concrets, non pas pour jeter des pierres à ces ouvrages et à leurs auteurs, mais plutôt pour illustrer mes propos.

J’ai acheté en 2017 aux Utopiales le Guide de survie pour le voyageur du temps amateur de Charles Yu aux éditions Aux forges de Vulcain. J’ai encore du mal avec la plupart des romans de fiction adultes, mais celui-ci étant de la science-fiction et abordant un thème m’intéressant, je me suis dit ce que ce serait une bonne occasion de retenter ma chance.

Et ce n’est pas faute d’avoir persévéré ! Pendant plusieurs semaines, je me suis forcée à en lire un passage tous les jours ou presque, à ne pas commencer d’autres livres, à y revenir régulièrement. Malgré tout, la plume de l’auteur a été pour moi quelque peu difficile à lire, et j’ai trouvé l’action avançant fort peu.

Soyons bien d’accord, ceci n’est que mon avis personnel, et je vous encourage à aller le lire par vous même afin de vous faire votre propre avis dessus. J’ai finalement abandonné cette lecture aux deux tiers environ, en me confortant dans l’idée que le style ne me convenait pas, mais qu’il plairait à coup sûr à d’autres personnes.

Plus récemment, je me suis motivée à participer au Pumpkin Autumn Challenge avec quatre romans. Le premier, Ami, entends-tu, je l’ai terminé et je vous en ai même parlé dans mon dernier Update lecture publié. Les deux suivants n’ont pas eu cette chance…

Je me suis lancée dans la lecture du premier tome des Outrepasseurs de Cindy Van Wilder publié aux editions Gulfstream. Je l’avais dans ma PAL depuis plusieurs années, littéralement, et comme Margaud Liseuse chante régulièrement les louanges de cette série, c’est avec entrain  que je me suis plongée dedans.

J’ai du mal en général avec la Fantasy, lui préférant de loin la Science-Fiction. C’est donc motivée que je voulais affronter mes démons, en espérant avoir enfin trouvé la série qui allait me réconcilier avec le genre. Malheureusement, je me suis aussi forcée à prolonger cette lecture, avant de finalement l’arrêter au milieu.

Cette série plaît, a un public, et je ne suis donc juste pas la cible. Ce n’est pas pour autant que je ne réessaierai jamais de m’y plonger, ce n’était peut-être juste pas le bon moment. Je vous invite également à vous faire votre propre avis dessus et à me le faire partager si vous l’avez déjà lu.

Le livre que j’ai arrêté le plus récemment, mais aussi le plus rapidement après l’avoir commencé, c’est En cage de Kalisha Buckhanon aux éditions Rouergue dans la collection doado monde. Clairement, la plume de l’auteur ne me convient absolument pas, et j’ai eu vraiment du mal avec le style épistolaire du roman.

Cet article m’a permis de vous parler de mes lectures arrêtées et sur lesquelles je ne vous ferai donc pas de chronique détaillée sur le blog. Il est aussi porteur d’un message vous intimant que la lecture doit rester un plaisir et qu’il ne faut pas culpabiliser ou avoir honte de ne pas avoir apprécié un livre, et donc ne pas hésiter à l’arrêter si il ne vous plaît pas. Surtout que les livres, ce n’est pas ce qui manque !

Sur ce, bonne lecture ! Et vous, vous culpabilisez lorsque vous arrêter un livre avant la fin ?

2 réflexions sur “ARRÊTER SA LECTURE EN COURS

  1. Je ne culpabilise pas mais j’ai le sentiment de ne pas finir quelque chose ce qui m’agace un peu. Mais bon, quand je n’accroche pas je me dis qu’il y a tellement de livres que j’ai encore envie de lire… Je préfère ne pas trop perdre de temps à m’ennuyer ou à me sentir forcée.

    Mais il m’arrive aussi de revenir sur certains pour les finir, quelques semaines après. Et ça me fait comprendre que parfois, comme tu le dis, ce n’est pas le moment et que ça vient un peu plus tard. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s