[LA CRITIQUE FILMIQUE] ZOMBILLENIUM + RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR

Vu en avant-première ce samedi 14 octobre au Cinéma Le Katorza de Nantes dans le cadre de l’Absurde Séance Nantes International Film Festival, Zombillénium s’est avéré être pour moi une bonne surprise. Ayant pris ma place plus pour l’avant-première et la présence du réalisateur que pour la bande-annonce qui ne me tentait pas plus que ça, j’ai découvert un film à la fois drôle et touchant, et qui m’a redonné foi en l’animation française.

Zombillénium est à l’origine une bande dessinée, qui compte trois tomes à l’heure actuelle, parus chez Dupuis. Le quatrième est en cours d’écriture, avec une sortie prévue pour bientôt. Leur auteur n’est autre qu’Arthur de Pins, qui a co-réalisé le film avec Alexis Ducord.

L’animation est très belle, la musique entraînante et les sujets abordés d’actualité, c’est donc presque un sans faute. On y parle en vrac de sécurité, de développement durable, de monoparentalité, d’équilibre entre vies de famille et professionnelle, et de réinsertion dans la vie active.

La métaphore du contrôleur de normes de sécurité qui se transforme en monstre après l’envoi de sa fille au pensionnat suite au décès de sa mère est bien trouvée. J’aime aussi beaucoup l’idée du skateboard sur un balais volant, qui donne au personnage de la sorcière un côté jeune et très vingtéunième siècle.

J’ai cependant un peu regretté d’avoir des musiques chantées en anglais pour un film français, même souhaitant s’exporter à l’international. Mais étant donné que c’est le seul reproche que j’ai à faire au film, je lui mettrais la note de 17/20. À voir !

Suite au film, Arthur de Pins a passé une petite demi-heure à répondre aux questions du public. N’ayant personnellement pas lu les bandes-dessinées, mais je pense que ça ne saurait tarder à présent, cette rencontre m’a permis d’en apprendre plus sur l’adaptation en film du livre, ainsi que sur l’animé en lui-même. Petit compte-rendu :

IMG_5327

L’histoire du film se déroule avant les bandes-dessinées, elle reste donc compréhensible par tous. Le public visé par les deux médias est sensiblement le même, soit principalement les enfants âgés de 7 à 12 ans. L’ajout de blagues pour adultes au film le rend tout public et familial.

Le clip Nameless World de Skip The Use a été réalisé par Arthur de Pins, et a servi par la même occasion de pilote au film. Le chanteur du groupe, en plus de poser sa voix sur les chansons de la bande-originale de Zombillénium, n’est autre que le doubleur du personnage principal.

D’après la productrice aussi présente, environ cinq films d’animation sortent des studios français chaque année, et c’est une branche en quasi plein emploi. Mais leur réalisation est très longue, Zombillénium a par exemple mis six ans à sortir.

Les personnages les plus effrayants sont finalement les humains, ce qui retourne un peu la situation. Toute l’action se déroule dans le nord, pour des raisons esthétiques, mais aussi de simplicité pour que les vampires puissent sortir grâce à la présence du brouillard.

Arthur de Pins réalise, avec Zombillénium, son premier long-métrage. Il s’était uniquement essayé au format court, avec La marche du crabe pour ne citer que le plus connu. Mais son média principal reste le livre, avec Péchés Mignons, La marche du crabe ou encore Zombillénium, les bandes-dessinées éponymes au film.

La partie la plus dure pour Arthur de Pins a été l’écriture du scénario. Il lui a aussi été difficile de dessiner le personnage principal, qui devait répondre à de nombreuses contraintes imposées par l’histoire et le public visé.

Zombillénium, de Arthur de Pins et Alexis Ducord, 1h20, sortie prévue ce mercredi 18 octobre. Le DVD sortira quant à lui en février 2018.

2 réflexions sur “[LA CRITIQUE FILMIQUE] ZOMBILLENIUM + RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s